🔍
Bouton_Accueil

Personnalités collectives (XV)

Jabez (Ben Hayyim) Joseph, Théologien espagnol, XV XVI.

► Exégète et homéliste influencé par la mystique kabbalistique de Judah ben Jacob Hayyat. Jabez était un critique de la philosophie, de son rationalisme et de l’aristotélisation du judaïsme auquel il substitue la foi. À cette fin, il critique notamment la pensée de Maïmonide.

séparateur

Bolingbroke Roger, Clerc et astrologue anglais, XV 1441.

► Il est secrétaire d’Éléonore Cobham, épouse de Humphrey de Lancastre, premier duc de Gloucester et héritier au trône. Bolingbroke est accusé de conspiration et de sorcellerie contre le jeune Henri VI avec un groupe de clercs et une sorcière de cour patentée, Margery Jourdemayne. Il est hanged, drawn and quartered en 1441. Shakespeare reprend l’histoire dans son Henry VI 2 (I:4) sans doute à partir des Chroniques Holinshed.

séparateur

Fillâtre Guillaume, Évêque français, 1400 1473.

► Dignitaire de l’Ordre de la Toison d’Or. Écrit une Thoison d’Or (1468) qui annonce l’interprétation alchimique du mythe afférent.

séparateur

Mansel Jean, Historiographe français, 1400 1473.

► Sa Fleur des histoires est influencée par le symbolisme initiatico-alchimique.

séparateur

Retz (De) Gilles [Montmorency-Laval (De)], Seigneur français, 1405 1440.

► Il participe de façon notoire à la Guerre de Cent Ans jusqu’à être sacré Maréchal de France par Charles VII. Ayant dilapidé sa fortune, il eut recours aux pratiques occultes et invocations sataniques afin de restaurer sa richesse matérielle. Manifestement psychotique et sadique, surnommé "Barbe Bleue", il est tristement célèbre pour sa condamnation pour pendaison suite à des centaines de meurtres d’enfants commis dans des conditions atroces.

◆ Hormis la biographie de l’abbé Bossard (Gilles de Rais, 1885 Lien vers l’œuvre sur Internet Archive), une étude, inspiré du travail précédent a été écrite par Huysmans : Gilles de Rais (1897).

séparateur

Henri VI (Roi d’Angleterre), Roi anglais, 1421 1471.

► Soutient les faiseurs d’or en abolissant l’interdiction de son prédécesseur Henri IV datant de 1403. Ne parait pas aller plus avant.

séparateur

Édouard IV (Roi d’Angleterre), Roi anglais, 1442 1483.

► Soutient les faiseurs d’or, notamment Ripley, mais ne parait pas aller plus avant.

séparateur

Maestro di Tavarnelle, Peintre italien ou ? français, XV XVI.

► Maître peintre anonyme de l’École florentine. ? de l’atelier de Filippino Lippi. Parfois également identifié aux Maestro di Ovidio et à celui dei Cassoni Campana. Sujets mythologiques et sacrés de saveur hermétique : Thésée et le Minotaure (d.XVI), Histoire de Thésée et Ariane (d.XVI) ou sa Vierge à l’Enfant entrônée (1519).

séparateur

Libanius Gallus, Théurge français, XV XVI.

► Disciple de Pelagius et maître de Trithème, selon les dires du célèbre abbé. Un échange épistolaire à eu lieu entre eux. 𝕍 Qui était Libanius Gallus ? in Studia Lulliana (6, 01-02, pp.127-138), François Secret, 1962.

séparateur

Cibinensis Melchior, Alchimiste hongrois, XV XVI.

► Connu pour son texte alchimique écrit sous forme de messe : Processus sub forma missae ( 1525). Il est d’abord publié par Nicolas Barnaud dans son Commentariolum in aenigmaticum quoddam epitaphium (1597) puis dans le Théâtre Chimique dès sa première édition en 1602. Le texte est enfin notablement présenté avec une illustration de Melchior dans les Symboles de la table d’or des douze nations de Maier en 1617. 🗎⮵.

Jung qui a interprété le symbolisme de ce texte dans Psychologie et Alchimie (1944), a estimé que son auteur est le chapelain Nicolas Melchior Szebeni, astrologue à la cour de Vladislas II de Hongrie. On a également proposé de l’identifier à l’archevêque Miklós Oláh.

séparateur

Doget John, Prêtre catholique et humaniste anglais, 1435 1501.

► Mêlé à des débats autour de l’ésotérisme dans le cadre de son commentaire du Phédon où il tentait de rapprocher platonisme et christianisme.

séparateur

Zacuto Abraham, Astrologue espagnol, 1450 1521.

► Astrologue de Manuel Ier du Portugal. Auteur de plusieurs ouvrages astrologiques. Produit une Histoire du peuple juif, précurseur dans l’histoire juive post-biblique.

séparateur

Ravidas, Poète et mystique indien, 1450 1526.

► Né intouchable, fermement contre le système des jāti {castes}, c’est un contemporain de Kabîr. Il est peut-être un disciple de Ramananda ou à tout le moins, ramanandi. Ses poésies bhakti comportent des éléments nettement nirguna {sans attributs}. Il a vraisemblablement connu Nanak et bhagat {saint} du sikhisme, plusieurs de ses poèmes sont intégrées dans le Guru Granth Sahib. Au d.XX, une communauté ravidassienne aujourd’hui importante s’est formée en se détachant du sikhisme. Elle met l’emphase autour de la personne et de l’enseignement de Ravidas.

séparateur

Miechowita Maciej [Karpiga Maciej], Médecin et ésotériste polonais, 1457 1523.

► Professeur, recteur et doyen de la prestigieuse Université Jagellon. Miechowita est un érudit renaissant : "second Hippocrate", il est médecin de Sigismond Ier de Pologne et plus célèbre astrologue de Cracovie, géographe et historien puisqu’il donne dans son Tractatus de duabus Sarmatiis (1517), la première description ethnographique de l’Europe de L’Est. Il porte enfin un intérêt à l’alchimie, comme beaucoup d’intellectuels de Cracovie tel son confrère Adam de Bochen.

séparateur

Virdung Johannes, Astrologue et médecin allemand, 1463 1538.

► Astrologue à la cour du comte palatins du Rhin et correspondant de Trithème. Connu pour ses Tabulae resolutae qui s’appuient sur les Tables alphonsines, Regiomontanus et Peuerbach. Connu en outre pour son interprétation millénariste de l’Apocalypse, Practica von dem Entchrist (1510). Concernant la fameuse grande conjonction en Poissons de 1524, il prédit, au lieu des inondations, des soulèvements et un affaiblissement du christianisme. Les contemporains y virent la description de la Guerre des Paysans allemands, dont le déclenchement est lié entre autres, à la réforme.

séparateur

Colet John, Prêtre catholique et humaniste anglais, 1467 1519.

► Ami d’Érasme. Intéressé par l’humanisme chrétien, il amène le néoplatonisme médicéen en Angleterre.

séparateur

Fribergius Calbus, Médecin allemand, 1470 1540.

► Connu pour son Bergbüchlein (1505) qui traite des techniques minières et qui influence Agricola. Le texte est encore imprégné des conceptions médiévales relatives à l’embryologie des métaux et à l’influence des astres quant à leur génération ce qui en conséquence, ne manque pas d’intéresser l’alchimie.

séparateur

Schöner Johann, Astrologue allemand, 1477 1547.

► Mathématicien, astrologue et astronome. Disciple de Stöffler et héritier des manuscrits et des outils de Regiomontanus, il édite son œuvre. Il publie un exhaustif Opusculum Astrologicum {Opuscule astrologique} (1539) et un Judiciis Nativitatum {Jugement des nativités} (1545) qui montrent un intérêt pour la généthliaque. De grande renommée, il fait avancer la cartographie et la cosmographie profane. Il est l’inventeur d’un des premiers globes terrestres. Humaniste et prêtre catholique puis converti au protestantisme sous l’influence de Melanchthon.

séparateur

More Thomas, Chanoine puis saint catholique, humaniste et lord chancelier anglais, 1478 1535.

► Ami d’Érasme. Son Utopie, vision spéculative d’une société idéale s’inspire du platonisme. Lord grand chancelier sous Henri VIII il est finalement accusé de haute trahison il meurt exécuté.

séparateur

Stöffler Johannes, Astrologue et prêtre allemand, 1452 1531.

► Pasteur dans le canton de Justingen et professeur de mathématiques à l’Université de Tübingen. Célèbre pour sa fabrication d’outils astronomiques, son Elucidatio fabricae ususque Astrolabii Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France en 1512 est le premier traité allemand sur l’astrolabe. Également connu pour la publication annuelle d’un almanach qui poursuit Regiomontanus, à partir de 1499 et jusqu’à sa mort. En 1499 justement, il prit position en faveur d’inondations diluviennes concernant la date du 20 Février 1524. Maître de Schöner et ami de Reuchlin pour qui il produit des outils et des horoscopes.

séparateur

Lavi (ibn) Shimon, Kabbaliste séfarade, 1486 1585.

Hakham {sage} connu pour avoir revitalisé les taqqanot {lois communautaires} et les études torahniques à Tripoli. Il l’est encore pour son commentaire du Zohar, le Ketem Paz {Or fin} qui est l’un des premiers qui furent rédigés et demeure le plus important du Maghreb. Il met d’une part l’emphase sur l’exégèse remez {symbolique} et la théurgie et d’autre part, contient des considérations sur les sephiroth ainsi que sur l’alchimie. Il est enfin également connu pour son piyyout {poème (liturgique)} Bar Yochai. L’influence de son œuvre est prépondérante chez les juifs de Libye qui suivent toujours les traditions qu’il a instauré, notamment le chant chaque vendredi soir de shabbat du piyyout précité.

séparateur